Historique

TIMON-DAVID, un homme du XIX° siècle ; au XXI° siècle, une famille spirituelle.

 

Joseph-Marie TIMON-DAVID, un prêtre marseillais né en 1823 dont le cœur est ému par la misère spirituelle et humaine des jeunes ouvriers. Il se sent poussé à se consacrer entièrement à leur éducation chrétienne à travers les loisirs et une formation spirituelle sérieuse et adaptée. « Ici on joue, ici on prie », telle sera la présentation de son « Œuvre de Jeunesse » et de son « Ecole ». Sur les conseils de son évêque, Saint Eugène de Mazenod, il fonde, au service de son Œuvre, une communauté religieuse consacrée au Sacré Cœur de Jésus. L’amour du Cœur de Jésus sera la raison d’être de Timon-David, de sa Congrégation religieuse, de ses œuvres d’éducation. Educateur-né, soucieux de « graver Jésus-Christ dans les cœurs », il aide les jeunes à s’attacher au Cœur du Christ, source de toute sainteté au moyen de sa « Méthode d’éducation surnaturelle » qui le fera connaître dans toute la France et au delà de l’hexagone. Joseph-Marie Timon-David, au cours des années perfectionne sa formule et doit traverser de nombreuses épreuves dues aux difficultés de toute fondation et aux évènements politiques et sociaux. Quand il meurt en 1891, bien que peu nombreuses, ses Œuvres et sa Congrégation sont bien vivantes, puisant leur dynamisme dans la spiritualité du Cœur de Jésus. Une famille spirituelle était née, les « Timoniens », qui aujourd’hui encore, à travers ses maisons continue à servir les jeunes des milieux populaires. Une Congrégation religieuse, un projet éducatif, une Famille, composée de jeunes et d’adultes vivant une spiritualité, des jeunes réunis autour du Cœur de Jésus dans les diverses maisons timoniennes. Une mission : aller du Cœur du Christ au cœur des jeunes.